Une piscine chez soi est très pratique pendant les vacances d’été. Petits et grands peuvent profiter tranquillement du soleil et se rafraîchir dans la piscine sans avoir à aller plus loin que le jardin. Cependant, sachez que des règles de sécurité s’imposent si vous voulez profiter d’une piscine à la maison.

Les risques d’accident de piscines

Les accidents de piscines se sont multipliés ces dernières années. Selon santé publique France, les piscines privées sont celles où l’on dénombre le plus d’accidents de noyade entraînant des décès. Ces accidents concernent généralement des enfants en bas âges, de 1 à 6 ans. Ceux qui ont la chance d’échapper à la mort gardent des séquelles de leur accident presque toute leur vie. Il faut savoir qu’un enfant est moins résistant qu’un adulte, il peut se noyer en seulement quelques minutes. Le temps de réaction face à un accident de noyade déterminera la gravité des séquelles. Plus l’enfant reste submergé longtemps, plus ses chances d’en sortir indemne diminuent. Un sauvetage tardif peut causer des traumatismes très lourds :

  • Au niveau du cerveau : au bout de quelques minutes dans l’eau, l’enfant n’arrive plus à respirer normalement, la panique et l’eau qui entre par son nez l’en empêchent. Le manque d’oxygène peut causer un œdème cérébral et entraîner de graves problèmes neurologiques.
  • Au niveau des poumons : quand l’enfant reste trop longtemps dans l’eau, ses poumons se remplissent d’eau et l’eau qui pénètre dans les poumons risque d’altérer les alvéoles pulmonaires.

Pour éviter ces risques, vous devez impérativement sécuriser votre piscine. Afin que cette dernière soit sécurisée en suivant les normes exigées par la loi, confiez vos travaux à des experts en la matière.

Les diverses sortes de dispositifs pour sécuriser une piscine

Pour sécuriser votre piscine, la loi exige que vous installiez un système de sécurisation. Vous avez le choix parmi ceux-ci : une barrière, une alarme, un abri et une couverture.

L’alarme pour piscine

Pour sécuriser votre piscine, vous pouvez choisir deux sortes d’alarmes : une alarme périmétrique qui se déclenche si l’on franchit le périmètre sécurisé et une alarme immergée qui est déclenchée si quelqu’un tombe dans l’eau. Selon la norme NF P90-307, il faut impérativement activer en permanence une alarme de piscine quand elle n’est pas utilisée.

La barrière pour piscine

La barrière de piscine est régie par la NF P90-306, elle sert à empêcher l’accès au bassin quand il n’est pas utilisé. La hauteur d’une barrière pour piscine doit mesurer au moins 110 cm pour qu’un enfant ne puisse pas passer par-dessus. Le portillon d’accès doit être fermé par un verrou qu’un enfant ne peut pas ouvrir.

La couverture pour piscine

Couvrir la piscine est la sécurisation la plus efficace actuellement. Elle répond à la norme NF P90-308. Il existe plusieurs sortes de couvertures pour piscine : une bâche, un fond mobile, un volet roulant ou autre. Elle constitue la meilleure protection pour éviter que les enfants ne tombent dans l’eau. Et en plus, recouvrir une piscine évite qu’elle ne soit polluée et permet de garder la température de l’eau idéale pour la baignade. Le fond mobile est le plus populaire en ce moment.

L’abri pour piscine

L’abri pour piscine est utilisé pour recouvrir la piscine. Il fait partie des meilleurs systèmes de protection. Il peut être construit en PVC, en aluminium ou même en verre. D’après la norme NF P 90-309, un abri pour piscine doit pouvoir résister aux vents qui soufflent à 100 km par heure. Cette dernière est plutôt encombrante. Elle convient surtout si votre piscine se trouve dans un espace assez large.