Les arbres jouent un rôle très important dans notre écosystème. En effet, ils interviennent dans la production de l’oxygène que nous respirons. De même, sur le plan économique et social, ces ressources renouvelables sont exploitées par les industriels et par les populations locales à diverses fins. Au vu donc de leur importance, il est tout à fait normal de se demander pourquoi l’on devrait abattre un arbre. Cependant, bien qu’il s’agisse d’une espèce à préserver, dans certaines circonstances, l’abattage d’arbre peut être recommandé. Mais lesquelles ?

Pourquoi renverser un arbre ?

Si vous avez des doutes sur votre décision d’abattre un arbre, n’hésitez pas alors à demander conseil à un jardinier paysagiste ou à n’importe quel autre professionnel maîtrisant le sujet. Mais pour votre propre gouverne, voici les conditions dans lesquelles vous pouvez abattre un arbre sans hésiter.

Un arbre mal placé

Un arbre planté à un mauvais endroit – entre deux maisons, près d’un bâtiment ou d’une terrasse par exemple –, peut être renversé sans aucun problème. L’abattage d’arbre est dans ce cas conseillé pour préserver les fondations des constructions situées dans son environnement immédiat ainsi que leurs éléments maçonnés et le macadam se trouvant à proximité.

Car, en grandissant, une petite pousse peut un jour dépasser la vingtaine de mètres et étendre ses racines à plusieurs dizaines de mètres tout autour de son lieu de plantation. Le cas échéant, celles-ci peuvent rapidement mettre en péril l’intégrité des maisons et/ou des bâtiments environnants et par la même occasion menacer la sécurité des occupants.

Un arbre qui pose des problèmes de sécurité

Les arbres qui représentent de potentiels dangers pour la sécurité peuvent sans ambages faire l’objet d’un abattage d’arbre. Les problèmes de sécurité peuvent d’un côté être liés à leur mauvais emplacement. Ils peuvent effectivement avoir été plantés trop près d’un logement ou d’une infrastructure publique. Lorsque c’est le cas, vous êtes dans le droit d’exiger son abattage. La commune aussi peut en prendre l’initiative quand ces conditions sont réunies.

D’un autre côté, la menace peut provenir d’un arbre qui a été endommagé, partiellement ou entièrement, des suites d’un violent coup de vent ou d’une tempête. Le fait qu’il ait été en partie déraciné et qu’il puisse s’effondrer à n’importe quel moment peut également justifier la décision de l’abattre.

Un arbre malade

Un arbre peut être aussi abattu pour raison de maladie. S’il est infecté par un champion ou un parasite et qu’il n’y a aucune possibilité de le sauver, il peut effectivement être détruit compte tenu de la menace à moyen terme qu’il représente dès lors pour son entourage.

En effet, un arbre malade va progressivement se fragiliser avant de tomber de manière inattendue sans contrôle. Aussi, en ne faisant rien, augmentez-vous les chances de voir le parasite se propager aux arbres environnants. L’idéal est donc d’abattre l’arbre malade le plus tôt possible.

Quand procéder à l’abattage d’un arbre ?

Les spécialistes recommandent d’abattre les arbres à feuilles caduques pendant les journées sans vent de préférence en fin d’automne ou durant l’hiver parce qu’ils ne portent quasiment plus de feuilles pendant ces périodes.

Ainsi, procéder à l’abattage d’un arbre, qui remplit tout à fait l’une des conditions précisées ci-dessus, à ce moment-là permet d’avoir une excellente visibilité, de réaliser aisément l’ébranchage et de réduire considérablement la prise de l’arbre au vent.

Au-delà de cela, il est plus facile de transporter les bois provenant de ces arbres lorsqu’ils sont découpés en cette période. Simplement parce qu’ils contiennent alors très peu d’eau et sont par conséquent plus maniables. Le temps de séchage est également écourté pour ces mêmes raisons.

Dans un autre registre, vous êtes libre d’abattre les résineux et tous les arbres portant un feuillage persistant à n’importe quelle période de l’année.