Vous habitez en centre ville et il vous manque un petit coin de verdure dans votre maison ? Pas de souci, vous pourrez toujours vous tourner vers une terrasse végétalisée. En effet, à une époque où les espaces extérieurs se font rares, de nombreux ménages optent pour l’aménagement de leur terrasse. Suivez ce guide pour réaliser votre projet.

Rassemblez vos idées

Comme vous devez le savoir, il existe plusieurs types de terrasses végétalisées que vous pourrez aménager. Le choix des plantes ainsi que le rendu final dépendra de vos goûts. En effet, certaines personnes optent pour une simple pelouse, tandis que d’autres installent des plantes en pots ou même des arbustes. Vous pourrez par exemple planter des thuyas ou des bambous pour servir de haies. Les cactus et les variétés de sedum sont également des plantes ornementales qui s’adaptent à tous les types de climat. De plus, ils ont besoin d’une quantité infime d’eau, ce qui convient parfaitement aux conditions d’une terrasse. Si vous disposez d’un toit terrasse, cela vous offre encore plus de perspectives, car vous aurez plus d’espace à votre disposition.

Faites les installations nécessaires

Avant d’installer votre jardin proprement dit, il faut suivre des étapes de préparation afin de conditionner l’espace.

– La première étape de l’installation consiste à créer des bordures de plantation. Ce principe est surtout indispensable à un toit où la balustrade est moins haute que sur une terrasse. Vous pourrez également installer une structure pour protéger vos plantes des aléas climatiques.

– L’étape numéro 2 est l’étanchéification de votre terrasse. Avant toute chose, il est indispensable que votre revêtement soit déjà imperméable. C’est la condition sine qua non pour pouvoir poursuivre les travaux, car une terrasse qui fuit ne pourra pas supporter d’autres charges. Toutefois, il faudra renforcer son étanchéité grâce à l’intervention de spécialistes en la matière. Dans la plupart des cas, ils utiliseront une bâche en EPDM pour recouvrir la surface. Ils peuvent également avoir recours à une couche de bitume, fixée à l’aide d’un chalumeau.

– L’étape suivante consiste à renforcer le système de drainage, la pente du toit étant déjà un moyen d’éviter l’eau stagnante. Cependant, il est possible d’augmenter la pente grâce à une installation en bois qui sera ensuite recouverte de gravillons et de géotextile. En effet, cela permet de séparer la terre de culture de la surface du toit (car la terre et l’eau de culture risque de détériorer sa structure). Une plaque de polystyrène viendra par la suite recouvrir toutes ces installations pour servir de support à la plantation.

– La dernière étape consiste à préparer le sol pour accueillir vos plantes. Vous devez donc verser un substrat d’une épaisseur moyenne de 10 cm, variable selon les types de culture. Par exemple, les plantes vivaces ont besoin d’un substrat de 15 cm. Celui-ci est composé d’un mélange de terre, de sable, de pouzzolane, etc. Notez que ce sont des éléments plus légers que les terres de jardins ordinaires.

Entretenez votre jardin

Bien qu’une terrasse végétalisée requière moins d’entretien qu’un jardin classique, vous devrez y jeter un œil de temps en temps. Il est préférable de le faire au printemps. À la suite de la plantation, vous devrez par exemple effectuer un désherbage. Il faudra également retirer les plantes et les feuilles mortes. Cela permettra aux autres plantes de bénéficier des éléments nutritifs nécessaires à leur croissance. Prévoyez de les remplacer pour avoir une surface toujours recouverte. Vous pourrez par la même occasion faire un apport en fertilisants. Si vous avez opter pour des plantes à fleurs ou des arbustes vous devrez leur accorder plus d’attention. En effet, elles peuvent avoir besoin d’une taille.