Comme les maisons, les piscines subissent également les dommages du temps. Peinture qui s’écaille, revêtement qui s’encrasse, dysfonctionnement du système d’infiltration, etc. Ce sont généralement les problèmes rencontrés lorsqu’une piscine prend de l’âge. Pour y remédier, une rénovation s’impose. Cependant, un tel projet ne s’improvise pas. Sa réalisation nécessite l’intervention d’un professionnel qui vous conseillera également sur les travaux à effectuer. Quant au budget à y allouer, cela dépendra de l’étendue des dégâts. Quoi qu’il en soit, une rénovation offrira une nouvelle apparence à votre piscine.

Quels travaux prévoir si la piscine présente un problème d’étanchéité ?

Si les dégâts diagnostiqués sont plus importants comme un problème d’étanchéité, la meilleure solution est de changer le revêtement de votre piscine. Le liner est le matériau le plus utilisé dans ce genre de situation. Il s’agit d’une grande poche étanche issue d’assemblage de feuilles de PVC soudées entre elles. Le liner peut s’adapter à n’importe quelle forme de piscine. Si celle-ci est bien entretenue, le liner peut durer jusqu’à une dizaine d’années. À défaut, il s’usera très vite. Il en est de même si le nombre de baigneurs excède celui qui est recommandé par les fabricants. L’usage de produits nettoyants chimiques trop fréquent entraîne également une dégradation précoce du liner. Quoi qu’il en soit, l’usure peut être facilement détectée. Le liner peut présenter un plissement, un craquellement ou une fissure. La période idéale pour procéder à son changement est durant le printemps. Il ne sera pas trop mou à cause de la chaleur, ni trop tendu à cause du froid. Si l’ancien liner s’agit d’un modèle classique, optez cette fois-ci pour le liner armé qui est plus épais et plus résistant. C’est le modèle idéal si votre piscine est très fréquentée par les enfants et si la température de l’eau souvent à 28° C. Si votre piscine n’est pas trop grande et a une forme géométrique, vous pouvez procéder vous-même à la pose. Dans le cas contraire, il est préférable de faire appel à un professionnel. Il en est de même si vous n’avez pas l’âme d’un bricoleur

 

Et si le revêtement est en mauvais état ?

Au fil du temps, la peinture de votre piscine peut s’écailler et se ternir. Cela peut détériorer la qualité de l’eau et favoriser l’apparition des microbes. La meilleure façon d’y remédier est de repeindre intégralement la piscine, ce qui demande un grand travail. La première étape consiste à vider le bassin. Profitez également de l’occasion pour procéder à l’entretien de tous les éléments de la piscine. Nettoyez la ligne d’eau sur laquelle se logent les bactéries et la pollution. Utilisez des produits naturels comme le vinaigre blanc si l’encrassement est plus tenace. Au bout de quelques années, le carrelage et la peinture ont aussi besoin d’être nettoyés. Pour nettoyer le carrelage, un jet d’eau à haute pression ou du bicarbonate de soude feront très bien l’affaire. Si c’est la peinture qui s’écaille, un décapage de la piscine est recommandé. Cette opération nécessite l’intervention d’un pisciniste qualifié, puisqu’ il est indispensable d’utiliser des outils spécifiques et de maîtriser les techniques de décapage. La technique la plus courante et la plus écologique est de procéder par l’aérogommage. Cela consiste à projeter un abrasif naturel comme l’abrasif bicarbonate de soude à l’aide d’une aérogommeuse. Ce procédé permet de supprimer la couche supérieure de la piscine facilitant l’adhérence de la nouvelle peinture. Celle-ci ne peut cependant pas être posée que si le bassin est parfaitement étanché. Renseignez-vous sur la météo avant de vous lancer dans ces travaux, car il faut nécessairement laisser un temps de pause de 24 h entre l’application de la première et de la seconde couche. Choisissez également une peinture de bonne qualité pour éviter des mauvaises surprises.