Une haie remplit plusieurs fonctions. Elle peut servir de clôture entre deux parcelles voisines ou faire l’objet de rempart contre toute intrusion étrangère. Une haie fait également partie des éléments décoratifs d’un jardin. Mieux encore, grâce à son parfum, elle dégage une note de fraîcheur. Certains propriétaires préfèrent une haie basse, tandis que d’autres aiment plutôt celle qui a suffisamment de la hauteur. Par ailleurs, nous avons toujours tendance à penser aux traditionnelles haies de cyprès ou de thuyas. Cependant, il existe tant d’arbustes qui pourront assurer le même rôle. Découvrons-les tout de suite !

L’écran vert : pour une haie fonctionnelle

Si votre objectif est de cacher votre jardin des regards indiscrets des voisins ou des passants, planter un écran vert est la solution idéale. Vous avez le choix entre un mur de verdure persistant monotone et un écran faisant apparaître des fleurs pendant de la saison printanière. Cependant, le premier ne laisse pas passer le soleil d’hiver, contrairement au second. Les espèces suffisamment hautes restent privilégiées pour ce type de haie : cyprès, thuya, bambou, laurier-tin… Elles permettent d’occulter facilement votre propriété du fait de la densité de leurs feuillages ainsi que de leur rapidité de pousse.

Par ailleurs, évitez de planter une seule espèce au risque de voir votre haie disparaître complètement en cas de maladie. En effet, les haies peuvent être touchées par des insectes, infections et parasites tels que le chancre cortical (pour le cyprès), les mulots (pour les bambous), etc. Si une seule partie de la haie est atteinte d’une maladie, ce sera toute la haie entière qu’il faudra arracher. Il est alors vivement conseillé de combiner des espèces à feuillage persistant (osmanthe, houx, cyprès de Leyland…) avec celles à feuillage caduc (troène, aubépine, prunellier…).

Les arbustes épineux : pour une haie défensive

Pour éviter une quelconque intrusion dans votre jardin, les arbustes à épines feront l’affaire. Dotés d’un feuillage dense, ils vous gardent également à l’abri des regards indiscrets. Vous avez entre autres le houx, les berbéris, le pyracantha, le mahonia… Afin d’assurer l’efficacité de votre haie, la hauteur idéale est de 1,50 m avec une épaisseur de 80 cm. Il faut également veiller à ce que les arbustes soient plantés de manière très serrée (tous les 80 cm).

Si vous optez pour des arbustes fruitiers ou fleuris, vous aurez l’occasion de profiter des chants des oiseaux ou d’accueillir les hérissons.

Les arbustes variés : pour une haie brise-vent

Vous voulez sortir de votre maison pour profiter de votre jardin, or, le vent fort vous empêche de le faire ? Les plantes dans votre espace extérieur ne supportent pas le coup violent du vent ? Optez pour la haie brise-vent ! Certes, celle-ci ne stoppe pas complètement le vent, mais diminue sa vitesse et affaiblit son impact sur votre jardin. Une étude a pu démontré que la puissance du vent est réduite sur une distance équivalente à 10 fois la hauteur de la haie. Pratiquement, cela signifie que pour un terrain de 20 m de large, une haie de 2 m suffit amplement pour le protéger.

Pour réussir la plantation d’une haie brise-vent, mélangez des arbustes à feuillage caduc comme l’érable champêtre et le charme avec des arbustes à feuillage persistant tels que le thuya, l’éléagnus, le laurier palme, le fusain du Japon, le buis, le laurier du Portugal. Cette combinaison garantit la perméabilité de votre haie.

Coté homogénéité, une haie brise-vent doit être bien garnie en partant du bas vers le haut. Ainsi, il est nécessaire d’effectuer régulièrement une taille de haie. Pour faire ressortir l’aspect voulu, choisissez des arbustes à formes et hauteurs variées. Pour finir, vérifiez soigneusement que votre haie ne présente des « trous ». Auquel cas, le vent pourrait pénétrer à travers ces derniers.