Pour multiplier vos lauriers-roses de façon rapide et à moindre coût, le bouturage est une option à privilégier. En effet, cette plante d’origine méditerranéenne aux fleurs rouges, roses ou blanches se bouture aisément par un simple prélèvement d’une tige à partir d’un arbre bien portant. Pour obtenir un petit laurier-rose, il suffit de faire pousser les racines d’une tige dans un verre d’eau avant de la planter dans un pot de terreau. Comment réussir une bouture de laurier-rose ? Dans la suite de l’article, découvrez les différentes étapes à suivre. Sachez que le taux de réussite d’une bouture de laurier-rose est assez élevé. Vous devez toutefois déterminer la bonne période et adopter la bonne technique de bouturage si vous tenez à obtenir une bonne plante.

Quelle est la période idéale pour faire une bouture de laurier-rose ?

Pour la plupart des arbustes, le moment propice au bouturage est celui durant lequel la plante termine sa période de croissance. Un laurier-rose atteint cette phase à la fin du printemps. Ainsi, le moment idéal pour bouturer votre plante se situe au mois d’août. Cela permet de réaliser la mise en terre en début de l’automne. Toutefois, dans certaines régions, il est aussi possible de réaliser le bouturage dès le mois de juin jusqu’au mois de septembre. Tout dépend des conditions de climat et de la nature du sol. Veillez à bien étudier ces paramètres avant d’entreprendre votre bouturage. Un arbre facile à multiplier, le laurier-rose se bouture sans difficulté d’avril en octobre. Vous pouvez ainsi profiter de la taille d’un arbre pour récupérer des tiges à bouturer. Consultez le calendrier lunaire pour faire votre bouture et préférez la période de lune descendante.

Les étapes à suivre pour faire la bouture d’un laurier-rose

La première étape est de sélectionner vos rameaux dans un ou plusieurs arbres. Pour ce faire, munissez-vous des outils adaptés : sécateur, greffoir, verre, grillage, charbon de bois, etc. Prenez également le soin de prélever vos boutures sur des arbres en bonne santé. De même, pour faciliter l’émission des racines, préférez les rameaux situés à l’extrémité des branches. Découpez une tige d’une vingtaine de centimètres à l’aide d’un sécateur. Enlevez le feuillage en conservant 5 à 8 feuilles sur l’extrémité de chaque tige. Coupez la base de votre bouture à l’aide d’un greffoir pour ne pas abîmer l’écorce. Prenez un verre rempli d’eau et placez un petit carré de grillage là-dessus après y avoir ajouté un morceau de charbon de bois. Vous pouvez ensuite placer deux ou trois boutures entre les mailles du grillage. Placez chaque verre dans un endroit bien exposé à la lumière naturelle.

Les précautions à prendre pour faire pousser les racines d’un laurier-rose

Pour que les premières racines d’une bouture de laurier-rose se forment, il faut tremper une tige dans l’eau durant deux semaines. Toutefois, vous devez laisser vos boutures se développer durant 8 semaines afin d’obtenir des plantes bien solides. N’oubliez pas de mettre le morceau de charbon de bois dans l’eau afin d’empêcher celle-ci de croupir. Veillez également à rajouter ou à remplacer l’eau une à deux fois par semaine afin d’apporter de la matière organique et pallier l’évaporation. Au bout de deux mois, votre plante est prête à la mise en pot. Préparez un mélange de terreau et de sable dans votre pot. Plantez soigneusement chaque bouture dans le substrat et placez chaque pot dans un endroit chaud et humide, non exposé directement au soleil. Lorsque vos plantes atteignent leur phase de croissance optimale au début de printemps, vous pouvez les planter en pleine terre.

Vous pouvez aussi faire appel à un professionnel pour réaliser le bouturage de vos arbustes. Qu’il s’agisse de multiplier un laurier-rose ou un autre type de plante, l’entreprise la Cisaille d’Or située à Monts est à votre service. Ce paysagiste s’occupe de tous projets d’aménagement paysager et de création de jardin. Vous pouvez ainsi compter sur son expertise pour réaliser des boutures dans les meilleures conditions.