La décoration végétale a toujours séduit grâce à son originalité et à ses qualités esthétiques. Outre les plantes naturelles classiques, le mur végétal est un nouveau concept qui est grandement apprécié pour son apparence. À l’intérieur, il permet d’apporter une sensation de fraîcheur et de sérénité dans la maison. Cependant, le mur végétal est un petit écosystème qui évolue en permanence. De ce fait, il a besoin d’entretien. Contrairement à ce que l’on pourrait penser, aménager un mur végétal peut se faire soi-même. Cela nécessite tout simplement de bons outils et de bonnes espèces de plantes.

Le concept du mur végétal

Le mur végétal est un mode de culture vertical qui consiste à disposer certaines plantes sur d’autres à des fins décoratives et pratiques. Il existe de nombreuses configurations parmi lesquelles il est possible de choisir lors de la création du mur végétal : la laine minérale ou organique, le mur avec feutre horticole, le modèle le plus courant, et enfin le mur sans substrat.

Dans cette conception, les végétaux sont insérés entre deux couches de feutre dans lesquelles de l’eau enrichie en sel nutritif circule. Cette solution est pompée par un dispositif spécial et retombe dans un réservoir de stockage et de récupération. Une fois le cycle terminé, l’eau est une nouvelle fois pompée pour refaire un cycle complet. C’est le système de circuit d’arrosage fermé, qui est d’ailleurs le plus utilisé.

Les étapes de la mise en place d’un mur végétal

Mettre en place un mur végétal ne s’improvise pas. Au contraire, c’est un projet qui nécessite une étude de conception au préalable et des prises de mesures, surtout au niveau de la création du circuit d’arrosage.

Définissez l’emplacement du mur

Avant les travaux, il est indispensable de définir l’emplacement de votre mur. Le choix se fait selon l’exposition de la plante à la lumière. Veillez à laisser un espace libre entre les végétaux et le plafond pour éviter une sensation d’encombrement.

Installez les supports

Une fois l’emplacement défini, installez les supports et le bac de récupération. Pour ce faire, positionnez le bac au pied du mur derrière lequel sera placé votre mur végétal. Pensez à mettre des tampons antidérapants sous le bac pour assurer sa stabilité.

Une fois le bac installé, mettez en place les tasseaux. Ils sont directement insérés et fixés dans les murs à l’aide de vices. Le support des feutres ira à son tour s’insérer sur ces tasseaux. Il est important de laisser un écart d’aération entre votre mur et l’installation pour éviter la formation de moisissures et de champignons.

Un mur végétal pèse moins de 15 kg au m². Toutefois, il est indispensable de bien fixer les différents éléments pour anticiper la croissance des végétaux.

Mettez en place le système d’arrosage et les végétaux

Dans le bac de récupération, placez la pompe et, à la sortie de celle-ci, connectez le tuyau vertical qui acheminera le liquide pour arroser les plantes sur les différents niveaux.

Disposez ensuite des tuyaux verticaux qui serviront à arroser les plantes sur la largeur. Sur ce tuyau horizontal, percez l’emplacement des goutteurs selon la disposition des plantes et les poches du feutre. En général, pour un rendu esthétique optimal, l’espace entre les trous est de 15 cm environ.

Une fois tous les paramètres effectués, vous pouvez mettre en place les végétaux selon l’emplacement destiné. Pour un meilleur rendu esthétique optez pour les plantes à croissance modérée, car une croissance trop rapide altérera l’agencement des espèces mises en place.

Contactez un professionnel pour la création de votre mur végétal

Intervenant auprès des grandes entreprises et des particuliers, AVENIR JARDINS, paysagiste à Paris, se spécialise dans la création et l’entretien de jardins. Vous pouvez également faire appel à ses services pour la mise en place de mur végétal intérieur ou extérieur.