Tous les connaisseurs de plantes et les amateurs de jardinage savent que la taille est indispensable à la santé et à la croissance des arbres et des arbustes. Pour les rosiers, la taille permet d’avoir des floraisons abondantes et d’éviter le dégarnissement de la base de l’arbuste. Cependant, la taille des rosiers est une pratique délicate et nécessite quelques connaissances du domaine pour ne pas tuer la plante. Trouvez dans cet article tout ce dont vous devez savoir pour effectuer correctement la taille de vos rosiers.

Les principes de la taille de rosier

La taille d’un rosier est une pratique qui se fait une seule fois dans l’année. De cette manière, la plante ne s’épuisera pas rapidement. En général, cette activité se fait après le passage de l’hiver, c’est-à-dire vers la fin du mois de février ou durant le mois de mars selon la région où vous êtes. Cependant, cette règle n’est pas absolue, vous pouvez commencer en novembre ou même attendre jusqu’en avril et pourrez toujours effectuer correctement la taille de vos rosiers. En revanche, la seule règle que vous devez respecter absolument est d’attendre la chute des feuilles, c’est-à-dire le repos végétatif, et la fin des fortes gelées avant de toucher à vos plantes. Un sécateur parfaitement stérilisé est nécessaire pour ne pas infecter la plante.

Rosier sauvage ou rosier hybride

 Les rosiers sauvages, également appelés rosiers botaniques, sont ceux qui poussent spontanément dans la nature. Ces types de rosiers n’ont pas besoin d’une taille pour fleurir chaque année. En revanche, les rosiers hybrides, particularisés par leurs grandes fleurs, nécessitent une taille correcte et régulière pour pouvoir fleurir abondamment. Chaque rosier hybride a besoin d’une taille appropriée à sa nature pour bénéficier d’une bonne floraison. En effet, la technique est différente pour les rosiers tiges, les rosiers à fleurs groupées, les rosiers paysagers, les rosiers grimpants, etc.

La taille des rosiers tiges et des rosiers à fleurs groupées 

 Il est conseillé de vous débarrasser des rameaux morts, fragiles, et vieux durant la taille des rosiers tiges et ceux à fleurs groupées. La technique est de raccourcir les branches de trois-quarts de leur longueur. Gardez plus de bourgeons sur les rameaux forts (4 à 5 bourgeons) que sur les rameaux faibles (2 à 3 bourgeons) du rosier en question.

La taille des rosiers miniatures, des rosiers couvre-sol et des rosiers anciens 

 La taille des rosiers miniatures est simple parce qu’elle est très similaire à celle des buissons. Les rosiers couvre-sol,  ne nécessitent pas une taille régulière. En fonction de leur croissance, vous n’aurez besoin de les tailler que tous les 2 ou 3 ans. Quant aux rosiers anciens, ils n’ont pas besoin d’être taillés. 

 La taille des rosiers grimpants 

 Il est toujours nécessaire de couper les branches mortes ou vieilles. Pour les rosiers grimpants, gardez les rameaux principaux et rabattez les rameaux secondaires. Il convient de fixer horizontalement les branches de la plante au support auquel ils s’appuient.

 La taille des rosiers paysagers 

 Les rosiers paysagers donnent peu de bois morts par rapport aux autres . De ce fait, vous n’aurez pas à vous en débarrasser d’une grande quantité. Pour la taille, coupez jusqu’à 30 centimètres de tiges en suivant la hauteur de la plante. Cela dit, comme pour les rosiers couvre-sol, vous pouvez ne pas tailler les rosiers paysagers s’ils ne sont pas trop envahissants.

 La taille de rosiers effectuée par des professionnels 

 Pour obtenir un jardin esthétique et attrayant, la taille des rosiers est une étape indispensable. Bien que vous connaissiez les bases et les diverses techniques, il reste préférable de se fier aux professionnels du jardinage comme l’entreprise LES CRÉATIONS LECLERC & FILS Inc. à Saint-Jean-sur-Richelieu. L’aménagement paysage étant leurs spécialités, les professionnels de l’établissement sauront effectuer une intervention fiable et efficace pour la taille de vos rosiers.