Avant de planter quoi que ce soit, vous devez bien préparer la terre de votre jardin. Pour cela, deux possibilités s’offrent à vous : travailler le sol avec une binette ou un motoculteur. Mais pour vous faire gagner du temps, nous vous conseillons d’opter pour ce dernier. En fait, il est facile à manier et offre un résultat rapide. De plus, son utilisation ne demande pas beaucoup d’efforts, ce qui vous évite la fatigue. Actuellement, il existe différents types de motoculteurs. Choisir le modèle approprié pour votre jardin n’est pas chose aisée. C’est pour cette raison que nous vous proposons de lire ce guide d’achat.

Les rôles d’un motoculteur

Avant de vous présenter les principaux rôles d’un motoculteur, nous allons d’abord vous rappeler qu’il est différent d’une motobineuse. Bien que les deux engins remplissent les mêmes fonctions, il existe une différence entre eux. En effet, le niveau de performance d’une motobineuse est faible par rapport à celui du motoculteur. Cet appareil est généralement utilisé pour des travaux de petite envergure.

Le motoculteur, quant à lui, est un engin utilisé pour des travaux en profondeur et de taille. Il est très apprécié pour son efficacité ainsi que pour sa précision. En général, il est équipé de plusieurs vitesses et de deux roues très larges. Comparé à sa voisine « la motobineuse », il est beaucoup plus lourd. Il a pour rôle de faciliter le labourage de la terre du jardin et l’aération du sol. Le motoculteur a également plusieurs usages, à savoir la formation de plates-bandes, le désherbage, etc.

Les éléments à vérifier

Avant d’acheter un motoculteur, vous devez prêter une attention particulière sur les éléments suivants :

    • Le volet arrière : il a pour fonction de vous protéger des cailloux, des projections ainsi que tout autre débris. Tous les motoculteurs ne sont pas systématiquement munis de volet arrière. Mais pour une meilleure finition, nous vous conseillons de l’adopter.
    • La charrue : elle permet de creuser des sillons dans la terre. Elle se décline en plusieurs modèles, à savoir la charrue à lame simple, à lame double et la charrue à lame inclinable. Le premier est idéal pour les petites surfaces tandis que les deux autres pour les moyennes et grandes surfaces.
    • La marche arrière : tous les motoculteurs ne sont pas automatiquement équipés d’une marche arrière. Mais nous vous la recommandons, car elle vous permet d’éviter les va-et-vient.

Les critères pour choisir un motoculteur

4 critères sont à considérer afin de dénicher un motoculteur répondant aussi bien à vos besoins qu’à votre préférence.

Le premier concerne la surface à préparer. Le motoculteur que vous allez choisir doit être adapté à la surface que vous allez travailler ainsi qu’à la profondeur du labourage voulu. En tenant compte de ces critères, vous saurez le nombre de fraises indispensables. Si la surface à traiter mesure, par exemple, plus de 1 000 m², le modèle approprié est celui doté de 6 fraises.

Le deuxième, quant à lui, concerne la profondeur à labourer. La majorité des motoculteurs ont la capacité de retourner la terre sur une profondeur allant jusqu’à 60 cm. Vous devez donc tenir compte de ce critère lors de l’achat.

Le troisième porte sur la puissance de l’appareil. Si la surface à labourer est moins de 1 000 m², optez pour un motoculteur doté d’une puissance de 3 CV. En revanche, pour une surface plus de 1 000 m², la puissance de l’engin doit être comprise entre 5 et 8 CV.

Le dernier critère concerne le prix du motoculteur. En principe, plus l’appareil est performant, plus son coût augmente. Pour un meilleur rendement, pensez à acheter un modèle qui s’adapte à la taille de la surface. Pour les petits jardins, une motobineuse suffit, tandis que pour les surfaces de grande envergure, il vaut mieux acheter un motoculteur. En moyenne, le prix de cet engin est de 600 euros.

Vous cherchez un fournisseur de matériel d’entretien extérieur tels que le motoculteur, à Saulieu ? Rendez-vous dans le magasin de BW Motoculture.