Le paillage est une technique de jardinage qui sert à recouvrir le sol de matériaux minéraux ou organiques afin de le nourrir. En d’autres termes, cette opération permet d’enrichir le sol de manière naturelle. Il faut savoir que cette technique présente un bon nombre d’avantages et elle est adaptée à tous les types de sol. 

Pourquoi pailler le sol ?

Il faut noter que les avantages du paillage du sol d’un jardin sont plusieurs. Premièrement, ce procédé permet de réduire la fréquence des arrosages et de limiter l’évaporation de l’eau durant les saisons chaudes comme durant le printemps et l’été. Les problèmes de transpiration des plantes en été sont également réduits. Ensuite, il faut savoir que le paillage vous permet également d’éviter l’utilisation des produits chimiques au cours du désherbage. En outre, il contribue à l’amélioration de la vie microbienne de la terre de votre jardin ce qui permet à vos plantes de se développer dans les meilleures conditions de vie. Pendant l’hiver, le paillage nourrit et protège la terre contre le gel. 


Quels matériaux faut-il utiliser pour effectuer le paillage ?

On peut utiliser plusieurs types de matériaux organiques et minéraux pour assurer le paillage du sol de votre jardin. Pour les paillis organiques, on utilise des éléments végétaux comme les copeaux de bois, les écorces de pin ou encore les tailles de haies d’arbres. Il faut savoir que ces paillis ont une dégradation en humus plus ou moins rapide et qu’ils sont plus adaptés aux plantes pérennes comme les arbustes, les arbres, les massifs de vivaces, etc. En ce qui concerne les paillis minéraux, il faut noter qu’ils sont biodégradables et ont une durée de vie infinie. Le paillis le plus utilisé est la Pouzzolane qui est une roche de structure alvéolaire et qui possède des projections volcaniques riches en silice. Outre la Pouzzolane, on peut également utiliser les ardoises concassées, les débris de poteries, les billes d’argiles, etc. 


Comment mettre en place le paillage ? 

Pour assurer la réussite de votre paillage, il faut veiller à ce que ce dernier soit bien adapté à vos végétaux. Avant la pose, un désherbage et un nettoyage sont requis. Par la suite, vous pouvez épandre les paillis sur le sol en une couche de 7 cm d’épaisseur environ en vous assurant que le point qui sépare la tige et les racines ne soit pas couvert. À noter qu’il est déconseillé de pailler le sol quand le temps est venteux ou bien quand le sol est gelé. Il ne faut pas non plus oublier l’arrosage avant et après le paillage.