Un arbre n’arrête de pousser que lorsqu’il a atteint sa maturité. Si son développement n’est pas contrôlé, ses ramifications peuvent se disperser un peu partout et se diriger vers des endroits inappropriés, vers les poteaux électriques par exemple. Le cas échéant, cela peut provoquer un accident. L’élagage est une des méthodes utilisées pour limiter le développement d’un arbre. À travers cet article, nous vous expliquons tous les avantages de cette technique et nous vous disons également quand le faire.

Les avantages de l’élagage

L’élagage consiste à tailler certaines branches d’un arbre afin d’éviter qu’il ne pousse vers des endroits dangereux. De plus, il permet de lui ajouter un côté esthétique.

L’élagage est aussi la garantie d’avoir des végétaux en bonne santé. En effet, plus un arbre a de ramification, plus il a besoin de nutriment. En enlevant certains d’entre eux, il y aura plus d’énergie pour les autres.

La période idéale pour entreprendre l’élagage d’un arbre

En automne, les conditions sont parfaites pour la pousse des arbres. Voilà pourquoi, c’est le moment idéal pour effectuer un élagage.

L’élagage peut se faire entre la saison d’apparition des feuilles et avant leurs chutes.

Afin de favoriser la floraison des fleurs et des fruits en été, vous pouvez réaliser de petite taille sur les arbustes au printemps. De plus, pendant cette période, l’arbre est capable de cicatriser rapidement.

Pour un jeune arbre avec moins de 10 ans d’existence, la coupe doit se faire tous les deux ans. Pour les plantes plus âgées, elle doit être faite tous les 4 ou 5 ans.

Par contre lorsque l’existence de l’arbre dépasse les 20 ans, l’élagage ne doit se faire qu’une fois tous les 10 ans, car avec le temps, il se fragilise.

Les élagages que vous pouvez réaliser vous-même

Comme l’élagage est une prestation à réaliser en hauteur, vous ne pouvez le faire que si vous êtes parfaitement équipés.

Vous devez entre autres, porter un harnais de sécurité, un casque d’élagage et des vêtements anti-coupures. Si vous utilisez une tronçonneuse ou d’autres appareils électriques, vous devez aussi vous munir de lunette et de protection auditive.

Il faut que vous soyez deux si vous souhaitez grimper à l’échelle. L’un la retiendra et l’autre grimpera.

Sinon, vous pouvez opter pour l’utilisation d’une nacelle élévatrice.

L’élagage à faire soi-même consiste essentiellement à supprimer les bois morts et à alléger les ramures jugées trop touffues. De plus, il faut enlever les branches mortes afin d’éviter que les arbres ne produisent trop d’ombres. Pour les prestations en urgence et surtout dangereuses, il faut toujours contacter un professionnel.

Confiez vos travaux d’élagage à un professionnel

Les professionnels disposent de l’expérience et du savoir-faire nécessaire pour pouvoir réaliser rapidement tous les travaux d’élagage. Vous pouvez trouver de nombreuses contact sur internet et dans l’annuaire. C’est le cas par exemple de l’entreprise Orn’élagage qui est installée à Flers. Elle réalise tous les types de taille. Elle œuvre dans le domaine de l’entretien des arbres depuis plus de 30 ans. Pour cela, elle utilise du matériel et des équipements adaptés. N’hésitez pas à la contacter et à bénéficier de ses services.

Les différentes sortes de tailles des arbres

5 sortes de tailles peuvent être entreprises. Il y a :

– la taille radicale ou taille sévère

Elle se pratique uniquement sur certaines espèces d’arbres imposants comme le chêne.

– la taille raisonnée ou taille douce

Elle ne se fait que lorsque l’arbre en a besoin. La plupart du temps, l’élagueur utilise un sécateur et évite de le faire sans raison.
– la taille architecturée

L’objectif d’une taille architecturée est de donner une forme décorative à un arbre.
– l’émondage

Cette pratique consiste a supprimer les branches latérales et la cime des arbres.