Avoir un jardin, c’est bien. Un potager, c’est mieux. Outre l’allure esthétique et ornementale du concept, il vous assure une source saine de légumes et de plantes aromatiques. Créer votre propre source de nourriture présente des avantages. Voici notre guide pour y parvenir.

Préparer le sol

Certaines plantes exigent d’être parfaitement adaptées au type sol. Argileux, acide, humide ou calcaire, il est important de connaître ses spécificités pour un rendement satisfaisant. Les plantes aromatiques, par exemple, sont mieux sur des sols basiques ou calcaires. Les légumes-racines, dont les carottes, se cultivent, quant à eux, sur des sols sableux.

Pour pouvoir cultiver, il est impératif de préparer le sol au préalable. Cette préparation consiste au sarclage, à l’arrosage et à l’ajout d’engrais. La quantité d’engrais et de l’eau dépend de l’acidité du sol.

Quels légumes planter ?

Ce choix dépend de vos préférences, de l’espace disponible pour la plantation, mais aussi de la saison. Pour commencer, essayez avec les plantes qui requièrent un minimum de soins. Pour vous familiariser avec le concept, choisissez les plantes aromatiques comme le thym, le romarin, la ciboulette ou le basilic.

Vous pouvez ensuite varier vos plantations avec d’autres légumes selon l’espace disponible. Veillez, cependant, à laisser au minimum 15 cm d’intervalles entre les plantations. Cela favorisera leur croissance.

Pour un rendement optimal, respectez la saisonnalité des légumes. Les haricots verts, par exemple, se cultivent généralement à partir du mois de juin jusqu’en octobre, tandis que les carottes peuvent être cultivées toute l’année.

Comment entretenir le potager ?

Afin de profiter de meilleurs rendements, espacez les cultures le temps que la terre puisse se ressourcer en minéraux. L’ajout d’engrais et l’arrosage abondant de la terre permettent de la conditionner pour une prochaine culture.

En cas de présence de parasites, il existe des moyens naturels pour lutter contre leur invasion. La fougère est reconnue pour ses qualités de pesticides naturelles. En la trempant dans de l’eau pendant un certain temps, on peut faire ressortir un mélange qui éloignera les pucerons de vos plantations.

Sinon, faites appel à des spécialistes. En effet, l’utilisation de pesticides requiert l’avis des professionnels, surtout pour des produits destinés à l’alimentation.

Manger bio, c’est bénéfique pour la santé

Votre potager vous apportera du bien-être au-delà du plaisir de la récolte. Les produits bio sont indispensables au fonctionnement de notre organisme. Ils réduisent les risques d’obésité et préservent notre système neurologique. En raison de l’absence de pesticides, les produits seront adaptés à toute personne de tout âge.