La dépollution du sol est le fait de rendre le sous-sol ou le sol d’une zone apte à une nouvelle utilisation. Cette opération est aussi sollicitée lorsque vous décidez de démarrer un potager bio. Découvrez dans cet article les raisons de recourir à cette technique.

Qu’est-ce qu’un potager bio ?

Un potager bio est très différent des autres potagers. C’est un potager respectueux de la nature. Il produit des légumes bios qu’on peut consommer sans modération. Opter pour un potager bio, c’est cultiver le sol sans utiliser des pesticides et des engrais chimiques. Ce que vous ignorez peut-être, c’est que ces derniers sont toxiques à la santé et au bien-être. C’est pourquoi il est nécessaire de choisir les graines potagères de façon judicieuse et de bien préparer le potager avec une attention particulière.

Démarrer un potager bio : les raisons de dépolluer le sol

La présence de polluants dans le sol entraîne un problème de nuisance, car ceux-ci peuvent migrer. Dès lors qu’ils sont dans le potager, ils peuvent directement rentrer dans la chaîne alimentaire et constituer un impact négatif sur la santé de l’homme. Pour éviter un tel problème, recourir à la dépollution reste l’une des meilleures solutions pour avoir des produits bio.

En effet, la dépollution permet de débarrasser le sol de tous ces polluants capables de nuire à la vie de l’homme. Lorsqu’il s’agit d’un potager bio, la dépollution du sol s’avère très nécessaire. Pour la réussite d’un tel projet, il ne doit avoir ni déchets ni engrais chimiques dans le sol.

Le potager bio implique d’accorder une attention particulière au sol. Grâce à la dépollution, vous débarrasserez votre potager de tous les éléments nuisibles à la croissance des plantes et à la santé de l’homme. Ainsi, vous obtiendrez plus facilement des produits bios. La dépollution occupe une grande partie dans l’étape de la préparation du sol.

Démarrer un potager bio : comment dépolluer le sol ?

Pour démarrer un potager bio, il est important de faire une dépollution du sol. Il y a certaines astuces qui vous permettront de mener à bien cette opération. Vous devez nourrir le sol. À cet effet, vous devez nourrir le sol de fumier et de compost afin d’activer son activité biologique. Ces derniers participent à la stabilisation et à la biodégradation des polluants.

Il y a encore une autre astuce pour dépolluer le sol de votre potager bio. Il s’agit de planter des engrais verts et de faire un amendement de calcaire. En effet, cette technique est très utilisée dans l’agriculture biologique. Vous devez planter la moutarde, la vesce de la phacélia. Ces plantes assurent le nettoyage du sol. Par ailleurs, l’apport d’un amendement calcaire vous donnera la possibilité de neutraliser l’acidité du sol.

L’accélérateur de la dépollution

Maintenir son sol au naturel est la meilleure manière de lutter contre la pollution du sol. Lorsque vous entretenez la vie de votre sol ainsi que sa teneur en humus, vous accélérez ainsi les processus naturels de dépollution. Aussi, cela sert à bloquer l’activité de certains polluants. Ces derniers ne seront plus actifs. Essayez de ne pas approcher des engrais même organiques près du potager bio. Contentez-vous du fumier ou du compost une fois par an. En réalité, votre terre a de quoi assumer l’approvisionnement de vos plantes sur plusieurs années.

En somme, un sol sans pollution est nécessaire pour la production alimentaire. Sans un sol sain, il n’y aura pas de nourriture saine. Il faut noter que le sol est la matrice nourricière de l’humanité et représente le support de la vie terrestre. Ainsi, il est nécessaire de faire la pollution avant de démarrer un potager bio.