Depuis le 1er janvier 2019, l’utilisation des pesticides est devenue interdite dans les jardins et les potagers des particuliers. Cette interdiction fait partie des mesures prises concernant la loi de transition énergétique pour la croissance verte. Depuis 2017, l’utilisation de ces produits n’était plus autorisée dans les espaces verts publics. Découvrez ici les bons gestes et les bonnes pratiques pour avoir un jardin durable et sans produit phytosanitaire. 

Quels dangers peuvent entraîner l’utilisation des pesticides ?

Les pesticides sont des produits néfastes pour la santé, mais surtout pour l’environnement. Lors de son utilisation, le premier sujet exposé, c’est le jardinier qui disperse les produits, ensuite les occupants du jardin, ainsi que les animaux. En effet, tout le monde est exposé. Par conséquent, rien que le fait de marcher pieds nus sur une pelouse entretenue avec des pesticides peut présenter des risques. Il faut savoir que ces produits ont aussi des effets négatifs sur les végétaux présents dans le jardin. De plus, les pesticides entraînent la pollution de l’environnement, notamment de l’eau. 

Quels sont les différents types de pesticides ?

On peut classer les pesticides en trois grandes catégories :
– Les insecticides sont utilisés afin de se débarrasser des petits insectes nuisibles dans le jardin. Ces produits sont non seulement les plus dangereux dans la catégorie des pesticides, mais aussi les plus inutiles. Leur utilisation est d’ailleurs considérée comme étant contre-productive
– Les fongicides sont des produits que l’on applique sur les champignons et les feuillages. Ils sont très irritants et s’attaquent directement au sol, entraînant ainsi sa stérilité. Ils ne sont pas vraiment néfastes à l’homme, mais plutôt aux animaux aquatiques. 
– Les herbicides sont des produits qui peuvent être cancérigènes. Il faut respecter un certain délai d’attente entre le moment d’utilisation des produits et le moment où l’on peut profiter de son jardin. 

Comment se débarrasser des insectes et des mauvaises herbes sans les produits phytosanitaires ?

Même si l’utilisation des pesticides est devenue courante en matière de jardinage, sachez qu’il est tout à fait possible d’entretenir son espace vert sans ces produits. Par exemple, on peut utiliser les pièges à phéromones pour éviter que les papillons pondent dans les fruits. Les auxiliaires comme les coccinelles et les pucerons représentent aussi une bonne alternative, car ce sont des insectes qui se nourrissent des autres espèces.
En ce qui concerne les mauvaises herbes, il vous suffit de les retirer au fur et à mesure où elles poussent. Avec une binette, cela ne vous prendra que 15 minutes par jour. Le plus important, c’est que vous ne laissez pas les mauvaises herbes s’implanter.