Orner le jardin de diverses plantes potagères constitue un pur plaisir pour les adeptes de la jardinerie. C’est à leur avantage après tout ! Les récoltes obtenues peuvent être vendues ou consommées en famille dans de bons petits plats. Dépenses en moins dans/pendant les courses, source supplémentaire de revenu, bien-être… Tous des atouts de la plantation potagère. Les tomates sont parmi les plantes qu’on peut cultiver dans un jardin. Retrouvez dans cet article les astuces pour réussir la culture des tomates.

Le sol idéal

Le sol humifère et modérément humide favorise la croissance des tomates. Généralement, les sols légers conviennent à la culture de ce « légume-fruit ». En revanche, les terres riches en azote et en argile lui sont défavorables. N’oubliez pas d’enlever les mauvaises herbes avant d’effectuer le semis.

L’engrais à utiliser

D’abord, vous devez semer vos graines de tomates dans des caissettes dans un endroit ensoleillé. Ce sera quelques mois après la germination que vous allez par la suite transplanter les jeunes plants. Afin d’obtenir un sol favorable à la culture, pensez à enrichir le sol avec de l’engrais organique riche en phosphoreet en potassium, du fumier ou du compost. Vous pouvez vous en procurer dans un magasin de produits et d’outils de jardinerie. Pour l’engrais, vous pouvez utiliser de la poudre d’os, de la corne broyée, de la consoude, du guano ou du purin d’ortie.

Concernant le dosage du mélange, pour 1 m² de terre, ce sera : 4 kg de fumier, 100 à 150 g de compost et 100 g d’engrais.

Les variétés de tomates à planter

Il existe tant de variétés de tomates. Il n’est pas du tout interdit d’en cultiver plusieurs si les moyens vous le permettent. Des tomates aux différents goûts, tailles, couleurs … peuvent décorer votre jardin, et une fois cuisinées, garnir vos assiettes.
Parmi les meilleures variétés entrent/figurent : les tomates cerises, les tomates cœur de bœuf, les tomates des Andes, les tomates Roma, les tomates Green Zebra, les tomates noires de Crimée, les tomates Rose de Berne, etc.

La période de semis et celle de la récolte

La période idéale pour effectuer le semis dépend de la région dans laquelle vous vivez. Si vous habitez au nord de la France, semer en mois de mars permet d’obtenir des plantules en mois de mai. Dans la région sud, les semences peuvent être enterrées bien plutôt (au mois de février voire janvier). Au bout de deux mois, vous obtiendrez des jeunes plants de 15 cm, prêts à être replantés. Des jolies tomates peuvent être récoltées 4 à 5 mois après le semis.

Le semis en pratique

Il faut suivre plusieurs étapes depuis le semis jusqu’à la récolte des tomates.
– La veille du jour de semis, faites tremper les graines de tomates dans de l’eau afin d’accélérer la germination.
– Remplissez le fond de la/chaque caissette par une couche de gravier. Vous pouvez également utiliser des billes d’argile de 2 cm d’épaisseur.
– Ajoutez ensuite un mélange de terreau horticole et de sable ou un terreau spécial semis.
– Commencez à semer les graines une à une dans les caissettes à l’aide d’un semoir. Laissez un espace de 4 à 5 cm entre chaque graine.
– Parsemez par-dessus les graines une fine couche de terreau d’une épaisseur de 3 mm environ.
– Aplanissez la surface avec votre main ou une planche en bois pour mettre en contact la terre et les graines.
– Humidifiez la terre à l’aide d’un brumisateur.
– Refermez la caissette. Dans le cas d’une « caissette maison », n’hésitez pas à faire usage d’une plaque en plexiglas ou d’une vitre (en guise de couvercle).
– Mettez la caissette dans une serre chauffée ou dans un endroit chaud (20ºC).
– Au bout de 2 mois, quand vous verrez les jeunes plants sortir, enlevez le couvercle.
– Lorsque deux feuilles surgissent sur les jeunes plants, il est donc, temps de les repiquer.

Quelques conseils supplémentaires

Afin de protéger la culture de la maladie appelée « mildiou », l’utilisation des jupes de plastique perforé ou des toits de plastique transparent est recommandée. Effectuez également un traitement régulier au soufre (tous les 15 jours) si vous constatez une diminution de la température à moins de 20ºC.