La courgette fait partie des légumes les plus appréciés durant la période estivale. Elle se cultive assez facilement. Ceci dit, pour réussir sa plantation, vous pouvez avoir recours à certaines astuces.

Les besoins spécifiques d’un plant de courgette 

Pour que vos courgettes puissent fructifier dans les meilleures conditions, il vous faudra remplir certaines conditions spécifiques :

– Une bonne exposition au soleil, notamment les premiers rayons de soleil
– Une terre riche légère, riche en humus et fraîche. Vous pouvez même augmenter les apports en compost, car c’est idéal pour la plantation.
– Un bon voisinage : éviter la proximité avec les pommes de terre et préférer les fabacées comme la fève ou les haricots. Par ailleurs, la meilleure compagnie pour un plant de courgette, c’est un autre plant de courgette. Cela favorise la fécondation de fleur.
– Un espace de plantation assez large : un à deux mètres. En effet, prévoir un espace de plantation assez large permettra à vos courgettes de se développer correctement.

Quelle est la période idéale pour semer les courgettes ?

Il existe diverses variétés de courgettes. Chacune d’entre elles est assez facile à faire pousser. Tant que toutes les conditions précédentes sont respectées, vous pouvez obtenir une bonne plantation. Par ailleurs, les semis de courgette se font en avril sous châssis. Lors de la plantation, il faut s’assurer que l’endroit soit suffisamment chaud (environ 12°) et clair. Si vous désirez récupérer les propres graines de vos courges, assurez-vous que le fruit soit porté par un pied bien vigoureux et récoltez les graines une fois que le fruit est mûr.

Bien semer ses courgettes, comment faire ?

Réussir sa plantation de courgette, c’est aussi savoir adopter les bons gestes lors de la mise en terre. Pour les semis sous châssis, il faut mettre deux graines par godet. Si vous souhaitez réaliser un semis en poquet, déposez 2 à 3 graines par poquet, mélangées avec du compost mur. Une fois la préparation terminée, il faut les enfoncer à un ou deux centimètres de profondeur. Par la suite, vous pouvez recouvrir avec un peu de terre et garder le sol au frais jusqu’à la levée. Une fois que les graines ont germé, vous pouvez sélectionner le plant à garder, assurez-vous de garder le plus vigoureux. Sachez que les plants poussés ne doivent être mis en godets sous châssis que lorsque les gelées ne sont plus à craindre, c’est-à-dire vers la fin mai. Même si la plantation de courge n’épuise pas vraiment le sol, pensez à une rotation de cultures tous les deux à trois ans. En outre, afin de profiter d’une production abondante, n’oubliez pas de vous fier au calendrier lunaire et de réaliser les semis en lune croissante.

Comment protéger sa plantation de courgettes ?

Les limaces et les escargots sont les pires ennemis des courgettes. Ces petites bestioles raffolent des courges bien tendres et s’y attaquent notamment la nuit. Heureusement, il y a des moyens efficaces de les éloigner :
– La barrière anti-limaces : les substances collantes sont idéales pour créer une barrière contre ces bestioles. Pour ce faire, vous pouvez utiliser de la cendre de bois, des coupeaux de bois, en encore de la sciure. Les coquilles d’œuf émiettées ainsi que les cheveux représentent également de bonnes alternatives.
– Le répulsif anti-limaces : réalisez une petite décoction de feuilles de fougère (faire bouillir dans un litre d’eau 100 g de plante fraîche).
– Les pièges anti-limaces : les petits bols légèrement enterrés dans le sol, remplis de bière attirent les limaces. Ces dernières vont s’y déposer et s’y noyer. Il ne vous restera plus qu’à vous en débarrasser.
En plus des pièges, vous pouvez également fabriquer des mini-châssis constitués de 4 planches de 30 cm de longueur et d’une hauteur de 20 cm environ chacune. Recouvrez chaque châssis de plastique bulle et maintenez-les en place jusqu’à ce que les pieds des plantes atteignent le plastique.